17 mars 2013

Expériences mortifères

 

2058215934_1

 

Mon coeur à l'agonie, est comme l'apocalypse d'une terre fanée, 

Dévasté par tes imprécations, que je n'arrive à apprivoiser.

Évanescence du bien-être auparavant omniprésent, 

Déliquescence d'une dilection estompée et de sentiments véhéments.

 

Amers tourments que l'amour horripilant,

Comment puis-je lutter contre un bonheur qui, même incinère,

M'attire irrésistiblement dans son cloaque déroutant ?

 

Le tableau de ma vie s'est peint à la dissolution du sombre de tes yeux, 

Pendant que l'encre de nos vies teintait nos visages blafards.

 

Mon univers d'ataraxie, aujourd'hui totalement disséqué ; 

Reconstitution factice de mon horloge mécanique, 

Dessillée par les tiraillements d'une vie annihilée ?

Abysses aux allures de spectres subversifs, 

S'approche de façon imminente l'instant décisif...

 

Lady Eidolon 

© Tous droits réservés à Lady Eidolon

Posté par Lady Eidolon à 15:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Expériences mortifères

    Apocalypse dans le sens destruction totale, ou dans son sens premier : révélation ? Suivant la définition qu'on accorde à un mot, le poème peut prendre un sens différent...

    Posté par Marcus Volk, 18 mars 2013 à 07:57 | | Répondre
  • J'aime les sonorités, le rythme, le choix des mots. Content de te voir ici après t'avoir découverte sur "Rond Point de la Poésie".
    Bonne fin de week end

    Posté par Stan Alerion, 01 avril 2013 à 18:30 | | Répondre
    • C'est un grand plaisir de te lire ici. A très bientôt pour une prochaine lecture ^ ^
      Milles baisers cinabrins

      Posté par Lady Eidolon, 01 avril 2013 à 20:24 | | Répondre
Nouveau commentaire